Domotique, quelles solutions pour un contrôle efficient

Domotique Logo

Domotique LogoActuellement entrain d’intégrer des solutions de domotique pour ma maison, j’ai voulu tenter de faire ici un petit résumé sur les diverses questions d’ordre techniques et conceptuelles sur la domotique et comment aborder la question, quand on a une maison ou un appartement. Sans vouloir passer pour un spécialiste, j’ai résumé dans cet article, quelques points et découvertes, de manière à ce que tout à chacun puisse, le cas échéant, tenter l’expérience.

La domotique…kesako ?

Domotique

Le terme de domotique (contraction des mots Domicile et automatique) englobe les techniques, technologies et produits permettant de façon intégrée de contrôler et d’automatiser des éléments de son domicile. Plusieurs constructeurs, installateurs proposent leurs services pour réaliser une installation. Les coûts peuvent très rapidement monter, si on ne prend pas le temps de bien s’informer sur ce que l’on souhaite réellement faire (ici, seul notre imagination est la réelle limite aux possibilités !) Une tendance est de pouvoir tout contrôler via son smartphone, tablette ou ordinateur, depuis n’importe ou aisément.

Domotique App

Pour réaliser une installation domotique, il est impératif d’avoir quelques connaissances en réseau, en électricité…et une bonne dose de patience !

Une installation se compose en 2 types éléments:

Un contrôleur. Il s’agit en général d’un petit ordinateur, équipé d’un logiciel de contrôle spécifique, permettant de communiquer avec les autres composants installés.

Des modules. Ceux-ci sont les composants que l’on va pouvoir contrôler et surveiller. Cela peut aller d’une douille pour une ampoule 220V à un capteur de mouvement ou un système de détection d’ouverture de porte. Il y a aussi des modules qui peuvent se glisser dans des prises électriques ou des interrupteurs muraux.

TZ71

Pour que le contrôleur puisse communiquer avec les modules, il est important de préciser que cela peut se faire par divers moyens. On parle de protocoles de domotique (filaire, radio ou porteurs). On peut trouver ici, plus de détails sur les protocoles les plus employés.

Domotique

Comme on peut le voir sur ce schéma, l’idée est de rendre notre environnement domestique communicatif. Cette image est un exemple, il n’est pas nécessaire ou souhaitable de tout vouloir raccorder sur une installation domotique (encore une fois, le budget sera votre frein !).

Protocoles….pour communiquer !

Nous allons nous attarder sur les protocoles les plus employés par les modules et les systèmes de domotique modernes. Les solutions les plus souvent utilisées sont: KNX, z-Wave et x10.
Le KNX (anciennement nommé EIB) est employé par plusieurs contructeurs. L’un des plus important est EnOcean, qui emploie le KNX pour faire communiquer les divers éléments de la marque. petite vidéo sur EnOcean:

Le Z-Wave est très répandu en Europe, notamment avec des produits tel que Fibaro.

Le Z-Wave est donc un protocole de communication sans fil. Il utilise les radio fréquences pour établir les communications. Il permet donc à 2 composants électroniques Z-Wave de discuter ensemble pour échanger des informations. Ces informations peuvent être des données (relevé de température…), des ordres (ordre ON ou OFF…), des statuts (« je suis allumé »…) etc.

Domotique

Comme tout signal RF sans fil, la portée d’un signal Z-Wave est très fortement influencée par l’environnement dans lequel il est émis. Les murs par exemple freinent sa progression dans les airs. On a l’habitude de considérer que le signal Z-Wave dans une résidence classique a une portée de 30 mètres en intérieur et de plus de 100 mètres à l’extérieur en plein air.

Dans un réseau Z-Wave classique on trouvera des composants reliés au courant 230V et d’autres alimentés par piles (le plus souvent, des capteurs sur les battants de portes ou fenêtres). Même si les éléments sur piles peuvent assurer le relais du signal il est préférable pour des raisons de consommation des batteries de laisser cette tâche à des éléments branchés sur le secteur (les modules pour interrupteurs par exemple). En effet un élément qui doit assurer le transfert du signal doit toujours être à l’écoute des signaux éventuels à relayer. Les modules présents dans le réseau sont appelés des nœuds du réseau. Chaque nœud a la possibilité d’agir de manière indépendante sur ce réseau maillé.

Domotique Z-Wave

Combien peut-on inclure de composants Z-Wave dans un réseau? Un réseau peut en admettre 232. C’est déjà pas mal pour un logement classique. Si l’on souhaite plus d’éléments il suffit de mettre en place un deuxième réseau et d’établir une passerelle entre les 2 réseaux Z-Wave. C’est un peu le même concept qu’un réseau informatique, finalement… 2 ordinateurs dans des réseaux distincts ne peuvent pas communiquer ensemble sauf si une passerelle existe entre les réseaux.

Voici un Channel Youtube, avec plusieurs vidéos très instructives, sur Z-Wave et les produits et des installations à faire soi-même.

Enfin, nous allons parler du protocole X10 en domotique. Ce protocole, qui a également une large distribution, surtout aux USA. C’est un protocole qui existe depuis 1975 et qui a été employé dan splusieurs autres domaines de l’automatisation, grâce à une implémentation très simple. Le coût d’implémentation X10 est inférieur à du Z-Wave, ce qui permet aussi une grande adoption (voir ici un excellent article descrptif du monde Ubuntu sur la domotique). Plusieurs personnes ont émis sur le NEt des critiques, quant à la fiabilité long terme et les soucis d’intégration. Le revendeur de produits ZodiaNet (qui fournit aussi des contrôleurs), prend en charge le X10 avec ses solutions.

Z iBase

On a tout branché…et après ?

Une fois votre installation de composants domotiques effectués, il faut commencer à les faire reconnaitre par le contrôleur. Cette opération va vous permettre ensuite de réaliser des scénarios, c’est-à-dire les actions à mener selon certaines situations ou conditions pré-établies. Par exemple, vous vous approchez de la porte du garage, votre application Smartphone vous autentifie et cela vous ouvre la porte, allume la lumière dans le garage, allume la lumière dans la maison et débranche le système d’alarme.

Home Centre 2

Ce type de scénario peut, via une interface dédié au système de contrôleur que vous aurez choisi, s’exécuter une fois que tous les composants auront été enregistrés.

Pour se faire une idée du type d’intégration et des composants employés, voici une petite vidéo réalisé par Fibaro, un des derniers intégrateurs de Z-Wave, très populaire en ce moment:

Bien que cela semble très futuriste, ces technologies sont aujourd’hui accessibles et à des prix très compétitifs, même pour une petite maison. Pour la Suisse, j’ai eu l’occasion de dialoguer avec Swiss Domotique, un groupe de passionnés très compétents et qui ont pu m’apporter dans mes recherches des réponses et des solutions adaptés.

En résumé…

La domotique est un monde d’amélioration de son domicile, apportant une quirielle de solutions et permettant que son environnement soit plus agréable. C’est réellement un apport de confort au quotidien. Il est toutefois important de bien délimiter ses besoins et attentes. Comme toute spécialisation technologique, il faut s’adresser à des experts, pour les devis et conseils dans un projet de mise en place, ce qui évite de tomber dans des frustrations de fonctionnement inadéquats. Mais une fois tout posé, on peut gouter aux joies de la technologie embarquée chez soi.

A propos Michel 170 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*