Enceintes connectées ou la nouvelle présence virtuelle

Depuis quelque temps, on voit apparaitre dans les magasins des enceintes connectées. Mais que peuvent-elles bien apporter de plus ? Est-ce un gadget intrusif ? Ce nouveau mode de diffusion audio peut-il aider dans des tâches quotidiennes ou n’est-ce encore qu’un moyen ultime pour mieux espionner les utilisateurs ? Nous allons faire un tour d’horizon sur le sujet et vous proposer notre analyse. Décryptage d’un nouvel arrivant dans la maison… connectée !

Je t’écoute… Et tu me parles !

Afin de se faire une idée des produits audio connectés, il faut savoir concrètement de quoi il s’agit. En pratique, on parle d’une enceinte wireless qui va nous permettre d’écouter de la musique…Mais pas seulement !

Équipées de micros, ces enceintes sont connectées à un assistant vocal (selon les constructeurs, on peut avoir le choix). Apple a annoncé son HomePod, produit devant sortir dans le 1er trimestre 2018. Petite revue sur le produit en vidéo par un Youtubeur québécois:

Le produit promet d’être au top de la qualité musicale, nous ferons un article dédié, dès sa sortie ! Il sera, comme indiqué dans la vidéo, lié à Siri, l’assistant vocal d’Apple. Les intégrations domestiques se feront avec des constructeurs qui auront intégré HomeKit, le programme de validation et de compatibilité d’Apple.

La concurrence c’est organisé et en avance, par rapport à Apple. Les firmes Google et Amazon ont développé le concept des enceintes connectées, chacune avec des gammes de produits et services spécifiques. Il est également possible de se connecter à des services tiers, tels que Spotifiy, Deezer ou Netflix.

Google Assistant vient associé à Google Home (version standard, Max et mini), pour proposer aux utilisateurs une expérience liée au célèbre moteur de recherche. Voyons une vidéo explicative en français sur le Google Home standard:

Vous l’aurez compris, le gros avantage est de pouvoir non seulement interroger l’enceinte pour écouter de la musique, mais pour s’intercaler à tous les autres objets connectés de la maison ! Le modèle Max de Google Home est disponible aux US pour 399$. petite vidéo promotionnelle:

Il existe une version toute petite (le Google Home Mini), dont nous allons faire le unboxing ici, ainsi qu’une démonstration de Google Assistant avec intégration domotique:

Google a également proposé son service Google Assistant à d’autres constructeurs, tel que Sony ou JBL. Voici quelques vidéos des constructeurs:

Sony

JBL

Ayant reçu également la Sony, on trouve la qualité de son nettement supérieure à celle du Google Home. D’autres constructeurs sont sur la brèche et vont prochainement annoncer leurs produits respectifs. Une sortie ayant fait du bruit, c’est Sonos avec son One (permettant d’intégrer plusieurs assistants IA vocaux).

Amazon introduces Amazon Alexa, Echo and the All-New Echo Dot at a product launch in London

Nous ne pouvons pas passer à côté de Amazon Alexa. Un des premiers acteurs dans le domaine des enceintes connectées, il dispose également de davantage d’intégration à des services tiers, par rapport à ses concurrents.

Petit fight en anglais Amazon versus Google:

Seul inconvénient de Alexa: uniquement fonctionnel en anglais ! Ce qui peut être un problème pour certains utilisateurs non anglophones. Donc, exit un usage en français (du moins, au moment de la rédaction de cet article).

Pour ceux qui seraient tentés par Google Home ou des produits intégrant l’assistant vocal de Google, il faut savoir que ce dernier a une liste relativement importante, en ce qui concerne l’intégration avec les objets connectés de la maison.

Mais que se passe-t-il si l’on ne trouve pas son ampli ou sa box domotique dans la liste ? hé bien si vos éléments peuvent intégrer IFTTT, alors on peut créer des ponts en relation et tout piloter à la voix ! Petite démo d’intégration entre Google Home, IFTTT et un Hub Logitech Harmony:

Outre cette intégration, via IFTTT, nous avons également pu nous interfacer avec un système domotique Myfox, pour le système de sécurité et la gestion des stores électriques. Un franc succès ! Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur IFTTT, un article ici.

En résumé, faut-il se faire écouter ?

Nous avons parlé technique et démonstrations. Mais il reste une question que beaucoup d’utilisateurs se posent: quand on ne parle pas à ces enceintes, nous écoutent-elles ? Selon Google, seules les commandes d’appel enclenchent l’écoute. Alors pourquoi avoir mis un bouton Mute ? C’est-à-dire lorsque vous utilisez l’assistant vocal, une trace reste inscrite dans votre profil Google (consultable en ligne à tout moment). L’éditeur conserve donc des enregistrements tels que « OK Google, réveille-moi à 7 h » ou « Coucou mon amour, je suis en route, j’achète le pain ». Mais en aucun cas des conversations intimes que vous tenez à proximité de votre enceinte. Du moins, rien ne le prouve. Or l’enregistrement puis le transfert permanent d’enregistrements audio auraient certainement été repérés par des chercheurs en sécurité. Dans quel but ? Encore une fois, Google affirme que pour affiner la reconnaissance vocale et des commandes. Même son de cloche de la part d’Apple avec Siri, Cortana avec Microsoft ou encore Alexa et Amazon. Gageons que nous aurons d’autres situations sur l’usage réel des commandes que nous donnons à ces enceintes. Une bonne protection réseau de votre domicile (firewall complet) reste une nécessité, d’autant plus avec des objets connectés communiquant au sein de votre environnement.

A propos Michel 167 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

1 Commentaire

  1. Super info. Les vidéos explicatives sont excellentes.
    Reste le problème du jargon des professionnels pour le néophyte que je suis. J’ai pas tout saisi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*