iPad Pro 10,5: Quoi de neuf ?

Travaillant avec des iPad depuis presque 6 ans, j’ai souvent fait l’apologie des possibilités de l’appareil. Que cela soit dans le secteur privé ou professionnel, la tablette de Apple a évolué. La version 10,5 pouces étant aujourd’hui le sujet de notre article, nous allons voir si elle mérite toujours autant le terme d’outil pro et si les modifications apportées sont une vraie prouesse… ou pas !

iPad un jour… iPad toujours !

J’ai déjà longuement décrit les possibilités d’un usage d’iPad dans le domaine professionnel, dans ce précédent article. Je ne reviendrai donc pas sur les capacités de l’appareil, qui restent dans ce domaine inchangées. Si vous souhaitez voir la différence entre un iPad et un iPad pro (oui, on peut encore en trouver !), je vous invite à revoir cet article, pour vous faire une idée, sur les principales différences.

Dans les entrailles de la tablette, on trouve ainsi une puce Apple A10X Fusion, version hypertrophiée de l’A10 Fusion déployée sur l’iPhone 7, avec une architecture à 6 cœurs (3 cœurs pour la performance, 3 autres pour les tâches basiques) et une mémoire vive de 4 Go. Une déclinaison de capacité de stockage qui évolue vers le haut : 64, 256 et 512 Go. Un nouvel écran tactile en dalle IPS, au format 3:2, avec une taille inédite de 10,5 pouces (diagonale de 26,7 cm) et une définition de 2 224 x 1 668 px. Un afficheur qui intronise d’ailleurs le 120 Hz, baptisé ProMotion pour l’occasion. Le dos est agrémenté d’un appareil photo à capteur de 12 Mpx et stabilisation optique, quand l’avant se pare d’un APN de 7 Mpx. Un seul regret dans le design: l’objectif ressort, par rapport au dos de l’iPad. La prise mini-Jack est toujours là et le transfert de données en filaire et la recharge passent par le port Lightning propriétaire, désormais compatible USB 3.0. La connectivité sans fil se repose sur du Wi-Fi a/b/g/n/ac, du NFC, du Bluetooth 4.2 et un GPS + GLONASS.

L’iPad pro 10,5 possède donc un écran à 120 Hz, ce qui apporte une réelle fluidité dans les animations, mais surtout une plus grande précision pour les usages avec l’Apple Pencil. Cela peut sembler comme une légère modification, mais pour réaliser des dessins ou des schémas, la différence se remarque. Le rendu des couleurs a également été amélioré, cela se voit surtout dans les noirs; lors du visionnement de photos ou vidéos.

Le véritable différentiateur se joue dans la fluidité d’utilisation avec iOS 11. Cet iPad a été taillé pour correctement exploiter toutes les fonctions et la puissance de la mouture d’iOS. La gestion du copier-coller, le multifenêtrage pour gérer plusieurs Apps simultanément. Bref, un tout nouveau confort d’utilisation qui apporte réellement le terme de « Pro » à l’iPad. Avec cette nouvelle diagonale d’affichage, on gagne en qualité de travail.

Grâce au glisser-déposer, on peut désormais afficher une deuxième application en la faisant simplement glisser sur un côté de l’écran. Le mode multitâche qui est accessible en glissant du bas vers le haut de l’écran, on y retrouve désormais le centre de contrôles. En gros, cet écran regroupe tous les réglages de base (luminosité, volume, mode avion, lampe torche…).

Alors, est-on en mesure de parler d’un outil pouvant remplacer le PC ou le Mac ? Non, car l’usage n’est pas le même. Mais pour pas mal de tâches, l’iPad pourrait devenir (selon notre utilisation des outils informatiques), un parfait compagnon, pouvant à terme, remplacer un ordinateur. Je me suis déjà exprimé dans mes précédents articles à ce sujet.

Les accessoires accompagnant l’iPad, tel que le clavier Cover et le Pencil sont toujours de la partie. Pour le premier, juste une adaptation de la taille, pas de modifications pour le Pencil. Ayant pu tester le Cover d’Apple, le confort de saisie n’est pas des plus formidables, je lui préfère (et de loin !) celui de la marque Logitech. Petite vidéo d’introduction:

Avec sa coque de protection et son clavier rétro éclairé, on retrouve un clavier proche de celui d’un Mac, inclus certaines touches de raccourcis.

Une question se pose, avec la sortie de ce nouveau format d’écran: quelle taille correspond ? que faut-il choisir ? Pour tâcher de répondre à cette épineuse question, voici une vidéo, qui répond de façon assez claire à ce problème:

Encore une petite vidéo, avec un test sur l’utilisation:

Et ici, la vidéo de la Keynote du lancement de l’iPad pro 10,5 pouces:

En résumé: faut-il passer au nouvel iPad pro ?

C’est une question qui va dépendre depuis quel iPad vous venez ou si vous allez faire votre premier achat de tablette. Encore une fois, selon votre usage, il faudra choisir le bon modèle de dalle. Au moment ou j’écris ces lignes, Apple a envoyé les invitations, pour une Keynote le 27 mars 2018. gageons que de nouvelles annonces risquent de changer encore une fois la donne sur le choix cornélien que certains auront pour leur achat. On parle de l’intégration de FaceID (pour remplacer le TouchID) et offrir ainsi, une plus grande dalle d’affichage, le processeur de l’iPhone X, à savoir le A11 (peut-être même un A11X), de possiblement une nouvelle génération de Pencil et d’autres améliorations. Wait & See !

A propos Michel 171 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

1 Rétrolien / Ping

  1. iPad Pro vs Surface Pro, la battle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*