iPad Pro vs Surface Pro, la battle

Cela peut sembler trivial mais oui, je me suis posé cette question: lequel de ces 2 produits peut le mieux répondre à mes besoins quotidiens ? Entre le produit d’Apple et celui de Microsoft, lequel peut se targuer d’être le plus flexible, le plus adapté et aussi le plus endurant (niveau batterie) ? Nous allons tâcher de répondre à cette question, tout au long de cet article, en comparant non seulement les 2 produits mais en apportant une approche très pratique, sur mon retour d’expérience dans l’usage des 2 types d’appareil. Plongeon dans le quotidien d’un nomade, en quête du meilleur appareil.

Je bouge… Donc je suis !

Fan des produits Apple mais étant aussi formateur Microsoft, je me devais de me faire une réelle opinion. J’ai donc chercher à comparer dans mes usages quotidiens lequel des 2 appareils répondrait le mieux. D’un côté, un iPad Pro 10.5, avec 256 GB de stockage, WIFI. et en face, une Surface Pro Gen5, 8 GB de RAM et 256 GB de stockage, avec un processeur Intel i5. Les 2 appareils sont équipés de leur stylet respectifs (accessoires optionnels pour ceux qui se poseraient la question). La Surface a un Cover-Clavier, avec TrackPad et rétro-éclairage, qui se connecte via un connecteur magnétique spécial. Pour l’iPad Pro, j’utilise un clavier-housse de chez Logitech, mentionné dans mon précédent article sur l’iPad Pro 10.5.

On ne peut comparer ces 2 produits sans évoquer leurs systèmes d’exploitations respectifs. iOS versus Windows 10. Les 2 ayant des approches très différentes, tant au niveau fonctionnel que dans la gestion des mises à jour (sous iOS, en dehors de la mise à jour régulière des Apps, peu de modifications de l’OS). Sous Windows 10, les mises à jour de sécurité étant nettement plus fréquentes. A cela se rajoute la prise en charge de la connectivité et l’usage d’éléments tiers (un exemple flagrant: les imprimantes). Oui ! il m’arrive encore d’utiliser du papier et là, pas de surprises, sous Windows 10, on peut nettement plus facilement connecter une imprimante (avec l’iPad, il faut de façon indispensable avoir un support AirPrint pour réussir à avoir quelque chose d’équivalent). Pour ce qui est de la connectivité Bluetooth, pas de différences majeure (sauf si l’on aime employer une souris). Usage natif dans Windows 10 (soit par le TrackPad du clavier ou alors avec une souris appairée via Bluetooth ou via USB), cet accessoire est moins évident à employer avec un iPad (sauf exemples mentionnés dans un de mes précédents articles ici). Quand il s’agit de connecter l’un des 2 à un écran externe, on est confronté d’un côté à devoir utiliser pléthore de dongles (ces petites extensions matérielles qui permettent de convertir la connectique selon le type de fiche à employer sur votre système d’affichage externe) et de l’autre, un seul connecteur possible (Mini DisplayPort), avec lequel on pourra avoir des adaptateurs universels. Et si l’on souhaite le faire en mode sans-fil, tant l’iPad Pro que le Surface vont utiliser des solutions propriétaires: Airplay pour iOS et Miracast pour la Surface. Peu d’appareils ont la fonction Airplay directement embarqués et le Miracast peut se faire, par le biais d’un dispositif dédié.

Pour ceux qui souhaitent faire de même avec un iPad Pro, il vous faudra utiliser une Apple TV (nettement plus couteux que le dongle Miracast). Petite vidéo explicative:

Donc on peut constater que le prix peut aussi jouer un facteur important mais encore une fois, comparé au prix d’une AppleTV, cela reste encore abordable côté Miracast.

Dans un usage plus spécifique, on peut comparer les versions de certains logiciels, notamment Office (présent sur iOS et sur PC). La version PC étant plus riche en termes de fonctionnalités et dans les possibilités d’interaction. Voici une vidéo (en anglais) d’une personne qui en parle, se basant sur l’usage de OneNote, l’outil de prise de notes de Microsoft.

Ce qui me pousse à trouver la Surface Pro plus flexible, c’est surtout la Station Dock proposé pour étendre les capacités de ce PC/tablette. Petite vidéo (en anglais) pour présenter cela:

Comme vous pouvez le constater, cela transforme la Surface Pro en véritable PC de bureau, avec une grande ouverture sur diverses connexions et périphériques. Du côté iPad Pro, il y a des possibilités, par le biais d’une Dock similaire: la DoBox

Encore en projet Indiegogo, ce concept va permettre aux appareils iOS de rivaliser niveau diversité de connectique avec la Surface Pro. Petite démo en vidéo:

En résumé, laquelle gagne ?

Il faut reconnaître qu’en termes de démarrage et de sortie de mise en veille, l’iPad pro reste imbattable. Sa richesse au niveau des Apps disponibles dans l’AppStore est toujours la référence du monde mobile, avec un écosystème reconnu. Si vos activités mobiles ne requiert pas une structure dépendante d’autres périphériques et que vous êtes « full cloud », alors l’Ipad Pro pourra répondre à vos attentes. Si par contre, vos besoins vont vers davantage d’ouverture et l’usage de « véritables » applications desktop, alors passez à la Surface Pro. Je recommande d’éviter les configurations « entrée de gamme » qui risque de décevoir. Prévoir au minimum 8 GB de RAM, 256 GB de disques et au minimum la version avec un Intel Core i5. Si l’on devait résumer ce retour d’expérience: iPad Pro ou la tablette qui veut faire comme un ordinateur et la Surface Pro, un ordinateur avec un look de tablette. Les 2 appareils m’ont séduit et j’arrive à trouver un usage quotidien avec les 2.

A propos Michel 171 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*