Presse numérique: sommes-nous prêts ?

Beaucoup de gens commencent leur journée par lire le journal et les nouvelles du monde, avec un bon café. Ce réflexe a subi une mutation, depuis l’émergence des smartphones et tablettes, notamment avec une adaptation du format. Est-ce que pour autant l’expérience est bonne pour tout le monde ? Nous allons nous pencher sur cette question et tenter de décrypter quels sont les pratiques des grands médias dans le monde du numérique.

Les nouvelles… Fraîches ?

Rien de bien surprenant, la majorité des gens sont encore très attachés à lire le journal au format papier. En analysant la situation que sur la Suisse romande, il y a encore une grande frange de la population qui reste attachée à l’habitude de prendre leur journal dans la caissette. La RTS en faisait état, signalant que les voisins alémaniques étaient plus friands des nouvelles sur un support digital. La presse reste, de façon générale le moyen que la (très) grande majorité de la population utilise pour s’informer, suivant les informations télévisées ou diffusées par les médias internet.

Les médias suisses numériques comptent de plus en plus de lecteurs et jouissent d’une plus grande importance aux yeux des éditeurs, comme l’indiquent diverses enquêtes publiées chaque année. Le lectorat papier reste, lui, stable.

Cela démontre que le public cherche à obtenir davantage d’informations, avec plus de compléments dynamiques et une plus grande interactivité avec la presse. Cela a amené les groupes informatiques à développer de nouvelles solutions.

Apple a proposé un agrégateur de nouvelles, permettant de regrouper les informations de plusieurs journaux au format numérique. Cette application a été baptisée simplement « News« .

L’une des applications les plus répandues est Flipboard. Présente sur plusieurs systèmes d’exploitations mobiles, cette solution pour regrouper diverses sources en ligne est devenue très rapidement une des façons de rapidement lire l’essentiel de ce qui peut nous intéresser dans les publications en ligne. Plébiscité par les spécialistes, cela reste néanmoins très (voir trop) orienté sur du contenu spécifique. Petite explication en images:

Il faut aussi s’intéresser sur la manière dont nos journaux habituels ont décliné leurs éditions pour les supports numériques. Depuis l’avènement des iPad et autres tablettes, plusieurs groupes de la Presse écrite ont développé des Apps pour informer leurs lecteurs. Afin de pouvoir comparer les approches, il suffit de prendre les recettes que certains avaient déjà appliquées dans le monde papier. Je me réfère à la gratuité contre publicité (c’est par exemple le cas du quotidien gratuit 20 minutes).

Le groupe Tamédia, qui détient ce journal, ainsi que d’autres en Suisse, utilise ce moyen de promotion de l’information, tant dans sa version papier qu’électronique. Prenons l’application du journal LE MATIN, qui contient du gratuit, mais contre abonnement, permet d’accéder à divers articles ou services, comme une copie « e-paper » du journal papier ou encore l’édition spéciale du soir. On peut également trouver un certain nombre d’informations, tel que la météo (selon le geofencing de votre appareil), les films en salle, le guide TV, etc..

Je me suis également penché sur les médias de ma région. Des journaux comme l’Impartial, l’Express et d’autres, qui couvrent les nouvelles de la zone géographique Neuchâtel-Jura Bernois. Le groupe ESH Médias, qui possède ces quotidiens (et également Le Nouvelliste (VS) et La Côte (Nyon)), a fait développer une application, baptisée Arcinfo.

Tout comme les autres journaux que nous avons évoqués ci-dessus, on retrouve du contenu gratuit et des articles disponibles par abonnement. Si l’on se penche sur l’ergonomie de l’application, l’essentiel des éléments peut être accessible par le menu, situé en bas de l’écran (prises d’écran depuis un smartphone). Si l’on souhaite souscrire un abonnement, il faut passer par le site web. Sinon, il est possible d’acheter son édition du jour, depuis l’application mobile. Le visuel de l’application est clair et concis. Gros avantage, il est possible de télécharger une édition, pour lire hors connexion, ce qui peut s’avérer fort pratique. Cette option n’est pas disponible dans l’Application du matin.ch, mais l’est dans le 20 minutes.ch

Toutes les informations régionales sont là, avec une mise à jour quotidienne des articles. Seul bémol rencontré, le chargement des articles peut parfois être lent, il est important de bien s’assurer d’utiliser la version mise à jour de l’App, pour corriger cela. Pour avoir un descriptif complet de l’App Arcinfo, c’est ici que ça se passe.

En résumé: on lit bien… Ou on ne lit pas ?

Il est certain que bon nombre de lecteurs apprécient d’avoir non seulement des nouvelles, accessibles depuis leurs appareils mobiles, mais aussi d’avoir des contenus exclusifs. C’est précisément ce dernier point qui va justifier de payer un abonnement pour les éditions numériques. La valeur des supports de presse numérique se fera sur la manière dont les groupes de presse se garantissent d’avoir toujours une longueur d’avance, mais aussi un support fiable, rapide et complet pour ses abonnés. Les éléments multimédias, interactifs et utilisables en tout temps sont les points qui seront un gage de longévité sur un marché hypercompétitif.

A propos Michel 161 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*