Smartwatches ou la bataille des montres connectées

Depuis peu, Apple a lancé officiellement les ventes de son nouveau produit, l’Apple Watch. Décriée ou adulée, cette montre connectée a suscité la mise en avant d’un tout nouveau marché d’objets connectés et ce, même avant l’annonce officielle par Tim Cook, à la fin de l’année 2014. Nous allons faire un tout sur les concurrentes et bien entendu, évaluer la fameuse montre de la marque pommée. Vue d’ensemble des produits et des possibilités face à la fameuse Apple Watch.

Toc-toc…quelle heure est-il ?

Depuis maintenant un peu plus de 2 ans, on voit une multitudes de montres connectés arriver sur le marché. Nous avions déjà évoqué quelques une des montres, comme par exemple la Martian Watch, ou encore la Omate TrueSmart, que l’on pourrait qualifier de véritable concurrente. Depuis, Android a lancé une version Wear de son OS mobile, dédié précisément à concurrencer les systèmes pouvant se targuer d’être mobiles dans le « wearable », c’est-à-dire dans les objets connectés à porter sur soi.

L’avantage de Android Wear réside qu’il est adopté par tous les concurrents de l’Apple Watch, on peut trouver aujourd’hui certains modèles qui n’ont pas à rougir face à la toquante pommée. Les fonctions qui se retrouvent sont: donner l’heure (on s’en doutait !), suivi de santé, de sommeil, diverses notifications, tracking sportif (nombre de pas, altitude, calories brûlées, etc…), pilotage de son smartphone (déclic photo, télécommande pour la musique), technologie NFC pouvant être intégrés à divers services, etc…

Comme vous vous en doutez, la liste n’est pas encore complète et se rallonge chaque jour. Les enjeux se basent sur des facteurs très simple: durée de la batterie, étanchéité, catalogue d’applications et esthétique de façon globale.

Il faut également faire une distinction entre bracelets connectés, montres connectées et Smartwatches. Quelles sont les différences ? Il suffit de faire un distinctif sur l’usage réel que l’on va avoir.

Bracelets connectés

Ces objets sont avant tout pour les gens qui cherchent à faire du sport sans s’encombrer d’un appareil trop lourd ou compliqué. On trouve des grands noms du monde de l’équipement sportif qui ont lancé des bracelets connectés. Nous avions déjà abordé le sujet dans cet article et sur le Nike Fuel ici. Un autre produit qui a attiré pas mal l’attention a été le lancement du Microsoft Band, se voulant plus évolué que la plupart des autres bracelets connectés. Le résultat a été mitigé et la plupart des utilisateurs lui reprochent le poids, le look plutôt carré et il manque le NFC…Dommage, on sent que l’idée est bonne mais le résultat donne une impression de 1.0 et que la prochaine sera la bonne.

Montres connectées

Dans ce type de produit, on a avant tout une montre. C’est-à-dire que le but est d’afficher l’heure et accessoirement avoir des notifications. C’est le cas de las Martian Watch, que nous évoquions plus haut. Dans les modèles les plus récents, on peut parler de quelques constructeurs, tels que:

Cookoo 2

Dans le genre plus classieux, la MB Chronowing

Et dans les concepts, Kairos, une Smartwatch Hybride, mi montre, mi objet connecté. La firme propose d’autres articles du même genre. On peut voir que si l’on effectue une recherche sur Google, les marques de montres ont toutes démarrés des concepts de modèles connectés. Lors du BaselWorld 2015, c’était même pour la plupart des marques le mot-clé: être connecté ! Tag-Heuer avait annoncé un partenariat avec Intel pour un futur modèle, Breitling a présenté son premier modèle de montre connectée et d’autres fabricants ont commencé à s’aligner sur ce marché-niche.

Smartwatches

On peut mettre dans cette classe d’objets connectés tout ce qui peut s’apparenter à une montre mais qui peut également recevoir des applications (donc pourvu d’un système d’exploitation dédié). On a mentionné les montres s’appuyant sur le système Android Wear, mais il existe d’autres comme par exemple Tizen ou encore plus spécifique, le système proposé par Peeble, une base FreeRTOS. Pebble est aujourd’hui un concurrent sérieux contre l’Apple Watch. Affichant 7 jours d’autonomie pour la Pebble Steel (contre 18h pour Apple Watch !). Un descriptif plus complet est dispo ici (en anglais).

Elle présente une technologie un peu vieillote (affichage monochrome en e-Ink) mais elle est totalement étanche (7 ATM) et ne permet d’installer que 8 Apps. Une nouvelle déclinaison, la Pebble Time est en campagne KickStarter et devrait très prochainement être lancé, avec cette fois un affichage couleur (toujours en e-ink), 10 jours d’autonomie et un nouveau système embarqué et un contrôle vocal ! Bref, une palette plus vaste de services et plusieurs partenaires ont décidé de se joindre à eux dans l’aventure. Wait and See…

Dans les Smartwatches Android, on trouve une pléthore de modèles. L’un d’entre eux étant la Omate TrueSmart, dont nous avions parlé sur divers articles dans le blog. D’ailleurs la firme française a sorti de nouvelles Smartwatches ou plutôt des montres-compagnons de votre smartphone. Vous pourrez en voir des exemplaires sur ce lien.

Dans les modèles avec Android Wear, on trouve certains constructeurs qui proposent de beaux exemplaires, comme par exemple la Moto360 de Motorola, que l’on peut découvrir dans cette vidéo:

 LG propose également un modèle similaire avec cadran rond, il s’agit de la LG Watch R, dont on peut lire le review (en anglais) ici et une vidéo en français ci-dessous:

Et une vidéo plus générale, qui compare les concurrents à Apple:

On ne pouvait pas passer sans voir les modèles proposés par Samsung. Il faut dire que le constructeur coréen s’est aussi lancé dans ce marché et ce, bien avant qu’Apple n’annonce sa smartwatch.

Dans les modèles les plus courus, on va trouver la Galaxy Gear, qui a été la première mouture. Puis, Samsung a sorti une version 2 et depuis peu, la Gear S. Ce modèle fonctionne sur le système Tizen.

A l’instar de l’Omate TrueSmart, la Gear S peut fonctionner comme téléphone, car elle dispose d’un emplacement SIM et peut donc, totalement remplacer votre smartphone (encore faut-il avoir une oreillette pour une question de confort).

Voici une vidéo de review (en anglais):

 Ce qui nous ammène à (enfin) parler de l’Apple Watch. Après avoir passé en revue les divers modèles ci-dessus, il fallait également comparer le produit de la marque pommée.

L’Apple Watch est (selon le fabricant) à considérer comme un objet de luxe. Comme le reste de son eco-système, la force de la marque reste sa grande communautés de fans et des logiciels qui vont se développer à vitesse grand V.

Les analystes s’accordent à dire qu’Apple pourrait livrer entre « 40 et 42 millions d’Apple Watch au prix moyen de 575 dollars d’ici fin 2015. Les ventes de l’Apple Watch semblent donc être bien parties pour permettre à Apple de réaliser un nouveau record.

Au niveau de la montre, Apple en décline 3 versions différentes: Sport, Edition (la version Luxe) et Apple Watch. Il faut bien prendre en compte que les trois versions de la Watch sont techniquement identiques. Seules diffèrent les finitions. Boîtier en aluminium anodisé et revêtement d’écran Ion-X ici, acier inoxydable avec socle en céramique et revêtement d’écran en cristal de saphir pour la Watch Standard et enfin or jaune ou rose pour la version Edition. Chaque modèle dispose d’un boîtier en format 38 ou 42 mm. À l’intérieur comme pour l’affichage, tout modèle de Watch confondu, c’est bien la même cuisine qu’on nous sert : écran tactile Amoled de 1,5 ou 1,7 pouce selon le format (définition de 272 x 340 px ou 319 x 390 px), puce mobile Apple S1 dérivée de l’A5 qui équipait l’iPhone 4S, mémoire vive de 512 Mo, capacité de stockage de 8 Go (6,2 Go exploitables), Bluetooth 4.0, Wi-Fi b/g/n, cardio-fréquencemètre optique, gyroscope et accéléromètre. Concernant la batterie, on sait seulement, pour l’instant, que le modèle 38 mm intègre un accumulateur de 205 mAh. Pour la 42 mm, la capacité devrait être accrue puisque Apple garantit des comportements identiques.

Pour fonctionner, la Watch nécessite d’être associée avec un iPhone en version 8.2 minimum, soit à partir de l’iPhone 5. Côté mobile, une application est fournie et sert à gérer plusieurs aspects de la montre. La recharge de la montre doit s’effectuer 1x par jour, via un connecteur dédié, repensé et dont le concept nous vient du MagSafe.

Enfin, pour se faire une idée, voici une petite vidéo en français de 01Net, qui revient plus en détails sur le nouveau produit d’Apple:

En résumé…on met quoi au poignet ?

On voit que le marché est entrain de se chercher encore. Depuis les premières rumeurs sur l’Apple Watch jusqu’à son annonce officielle, les concurrents ont su posé des produits (avec les avantages et inconvénients), pouvant répondre à un besoin qui au premier abord, devait répondre aux « tekkies » et fans de nouvelles technologies. Mais à présent, tout le monde (ou presque) s’est équipé d’un Smartphone et souhaite éviter d’avoir le nez dessus en permanence. Les Smartwatches répondent clairement à ce besoin et que l’on soit iOS ou Android, on peut trouver son bonheur sur la foison des produits proposés. Apple a réalisé un bon 1er produit mais il manque encore des éléments assez basiques (une meilleure autonomie de batterie, une vraie étanchéité). Ce qui va assurer son succès sera sans nul doute son intégration avec des apps et le système iOS. Le seul point sur lequel tout le monde s’accorde: le prix est beaucoup trop élevé pour un objet technologique. Espérons qu’Apple saura revoir sa politique d’ici quelques mois pour gagner les plus réticents à dépenser entre 400 et 18’000€.

A propos Michel 171 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*