Virtualisation applicative: quoi de neuf ?

La virtualisation est l’un des sujets chez les experts informatiques qui depuis longtemps occupe, divise ou au contraire rassemble. Les méthodes sont légion et les produits aussi. On parle plus souvent de virtualisation au niveau des systèmes d’exploitation, comme proposé par des sociétés comme VMware, Citrix ou même Microsoft. Mais quand on parle de virtualiser des logiciels, le sujet est moins couvert, car il ne se trouve employé que dans des contextes plus restreints (grandes firmes ou clients importants, au niveau du parc informatique). Ce besoin vient du fait que certains logiciels ne passent pas le cap d’une migration d’OS. Et les sociétés de développement ne peuvent pas toujours proposer de versions de mise à jour ou alors les coûts pour les clients sont trop élevés.

Qui a besoin de virtualiser des logiciels ?

On ne peut que constater qu’au fil du temps, la majorité de ceux qui sont impactés par des changements d’OS et de problèmes de compatibilités sont les utilisateurs Windows, ce qui correspond à la majorité des utilisateurs du secteur professionnel..mais pas seulement. Le souci vient dans les changements de versions mais aussi aux coûts en relation de ces changements. Il devient impératif de maintenir une version de soft plus longtemps, parfois pour des questions de fonctionnalités, de formation ou tout simplement d’habitude. La démarche de virtualisation logicielle va prendre tout son intérêt. Mais il faut également savoir que l’opération ‘est pas forcément facile et à la portée de n’importe quel utilisateur lambda. Ceci requiert d’avoir des connaissances en packaging applicatif (ce terme signifie que l’on sache regrouper les sources nécessaire à l’installation d’un programme informatique de manière à se qu’il s’installe sur un ordinateur de façon correcte et opérationnelle).

On change le système….et les softs ?

Dans ce domaine, le nombre de solutions est depuis quelques années en croissance mais peu connu du public, car on pense (à tort) que cela n’est pas nécessaire pour des structures plus modestes. Nous allons voir quels sont les produits pouvant répondre aux besoins de maintien de logiciels, malgré les changements de plateformes. Cette question est valable aussi dans le domaine émergeant du maintien des logiciels sur plateformes mobiles. Nous allons voir 2 produits pour le monde PC et 1 produit pour les plateformes mobiles.

VMware ThinApp

Incontestablement leader sur la partie virtualisation des OS, cet éditeur a du passer par le rachat d’une société (ThinInstall) pour couvrir le besoin de virtualisation des logiciels. Ce besoin a été marqué, surtout lors des changements de kernel que Microsoft a amorcé en passant de XP à Vista (et encore plus avec Windows 7 et 8). Ce produit permet de faire de l’isolation applicative, c’est-à-dire que le mode de fonctionnement de réalisation d’un paquet contenant le logiciel mais aussi ses dépendances vont permettre de le rendre « transportable » sur pratiquement n’importe quelle version de Windows. Davantage d’informations sur le site de l’éditeur.
Petite vidéo de démo du produit (pas de son):

Pour une introduction plus poussée (en anglais), voici une vidéo Bootcamp sur le produit:

Symantec Workspace Virtualization
Développement initialement fait par la firme (que Symantec a racheté) Altiris et anciennement nommé SVS (Software Virtualization Solution), SWV propose une virtualisation applicative, basé sur une capture au niveau du système de fichiers (File Layer), pouvant rendre visible ou invisible une application, avec également une notion de version sur les diverses couches du même logiciel (selon une situation, présenter une version de Office 2010 ou 2007). Ayant une partie GUI ou une possibilité d’être exécuté via ligne de commande, une utilisation dite « single » avait été initialement proposée gratuitement. Aujourd’hui, seule la licence commerciale est disponible. L’utilisation de SWV requiert d’installer un Agent pour son utilisation. C’est un produit orienté exclusivement pour usage sous Windows (depuis XP jusqu’à Windows 7, la future version devant prendre en charge Windows 8).
Démo du produit actuel (en anglais):
Partie 1:

Partie 2:

Et la vidéo initiale de promo, fort amusante:

Quand on parle de virtualisation applicative, il y a la notion de transport des sources, de la mise à disposition. Comme mentionné plus haut, ces notions sont en étroite relation avec le métier de Packager (celui qui crée les paquets d’installations pour les programmes). Ce métier s’est vu greffé des techniques bien particulières, comme les technologies de virtualisation. On peut maintenant trouver ce genre de besoin également sur des plateformes autre que Windows (par exemple, exécuter un logiciel prévu sur Android via une tablette Windows 8 ou lancer un logiciel Windows sur un iPad). Dans le cas de pouvoir employer des Apps Android sur un ordinateur (PC ou Mac9, la firme BlueStacks a crée un produit pour cela.

Dédié aux logiciels existants sur la plateforme Android, on peut avoir ainsi la possibilité de les employer en dehors du cadre des plateformes tablettes ou smartphones (fort utile pour certains logiciels qui ne sont développés que dans ce type d’usage, comme par exemple Whatsapp, qui existe sur Android mais aussi sur iOS).

Pour vous faire une petite idée, vous pouvez télécharger sur leur site et pour une démo, voici une vidéo (en anglais):

A propos Michel 170 Articles
Passionné de technologies variées et diverses, je n'écris que sur des choses qu'il m'a été donné d'expérimenter personnellement. Je travaille dans le secteur de l'informatique depuis 20 ans et en collaboration avec Fred, j'anime le blog avec des articles en français. J'espère que vous trouverez le contenu utile et je suis ouvert aux suggestions ! Bonne lecture.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*